En ce jour de Noël, je suis heureuse de partager un article écrit pour mon partenaire, le site mafamillezen, il y a quelques années.

Pour « retrouver », il convient avant tout de s’assurer d’en avoir déjà « trouvé » le sens…  Que fête-t-on à Noël ? En quoi cette fête religieuse peut-elle concerner tout un chacun… Parent, comme enfant ?

Un peu d’histoire…

Il n’aura échappé à personne qu’à la période de  Noël, les jours sont courts…. Très  courts même. Normal, nous fêtons le Solstice d’hiver : c’est le moment de l’année où la nuit est la plus longue… mais où les jours recommencent à allonger. Bref, c’est la victoire de la lumière qui commence à reprendre de la force  et finira par vaincre les ténèbres, jusqu’à son apogée : le solstice d’été.

Faire la fête à cette occasion commence à dater : dès le 1er S. avant JC, les romains fêtaient Mythra « le soleil invaincu » le 25 décembre.  Au IV° Siècle, l’empereur Constantin  et le Pape Libère fixent le 25 décembre pour célébrer la naissance de Jésus. En effet, les Evangiles chrétiens ne disent rien de la date à laquelle cet événement eut lieu. Cette date a une valeur symbolique : on considérait alors la venue du Christ comme le lever du « Soleil de justice ». La fête de Noël célèbre ainsi la naissance de Jésus soleil de justice… Et permet alors également aux chrétiens de remplacer-réutiliser la fête païenne des romains sans se les mettre à dos.

Que fête-t-on vraiment à Noël ?

A tout Seigneur, tout honneur : Noël étant une fête chrétienne, si on veut retrouver son sens, il convient de s’interroger sur ce qu’y trouvent les Chrétiens.

lire la suite ici 

et joyeux Noël à tous !