gérer les colères

Depuis quelques mois, votre enfant qui était si sage, se met facilement en colère : il crie, il tape, il jette tout ce qu’il a sous la main… comment réagir ?

Comprendre ses crises :

Si votre enfant a moins de 2 ans, c’est son seul moyen d’exprimer son mécontentement… ça devrait s’améliorer quand il saura parler. S’il a entre 2 et 3 ans, cette étape est tout à fait normale et prouve même le bon développement de celui-ci ! En effet, c’est l’âge où, comprenant qu’on n’est pas la même personne que maman, on va tenter de se différencier… et on va chercher à voir si on a encore du pouvoir sur maman… comme en plus on commence à parler, on va tester ce mot merveilleux qu’est le NON, à toutes les sauces… « maman le répète si souvent, elle, alors pourquoi pas moi ? »

S’il a plus de 3 ou 4 ans : il ne sait pas encore très bien gérer ses émotions et ses frustrations… et il va falloir l’aider !

Comment agir ?

La 1ère chose à faire est de mettre des mots  sur ce qu’il vit : « tu as l’air très en colère ! » ou bien « tu n’es vraiment pas content (que je t’ai interdit telle chose) ».C’est simple et absolument indispensable pour que votre enfant apprenne à gérer ses émotions : même les adultes doivent apprendre à reconnaître leurs émotions et à mettre des mots dessus, c’est cela « l’intelligence émotionnelle » qui est en train de supplanter les tests de QI !

Ensuite il convient de s’assurer que votre enfant ne se fait pas mal ou ne fait pas mal à quelqu’un ou à quelque chose : pour cela, vous allez le retenir physiquement – avec beaucoup d’amour, il ne s’agit pas de lui faire mal mais de lui apprendre un comportement plus adéquat – et vous rappellerez la règle de la maison : « ici, personne n’a le droit de faire du mal aux autres » ou bien « ici on ne se tape pas » ou tout simplement « stop »… évitez d’utiliser le mot NON : ce mot est souvent galvaudé et bien trop prononcé dans une journée.  De plus toucher son enfant (y compris en le retenant) est un geste d’amour très fort .

Et si votre enfant s’en prend à vous, n’hésitez pas : faites intervenir le papa : il rappellera les règles et parlant de vous comme son épouse « personne n’a le droit de faire du mal à ma femme. ». il vous positionne ainsi au même plan que lui… et non au niveau de l’enfant qui a besoin de comprendre qui détient l’autorité à la maison !

D’autres techniques existent et peuvent être mises en place si ceci n’est pas suffisant. En particulier la cause de la colère de votre enfant est importante à prendre en compte avant d’agir, tout comme son âge et sa place dans la fratrie. Pour en savoir plus ou trouver l’aide la plus adaptée à votre cas, n’hésitez pas : contactez votre coach famille !